Démo des basses Dingwall !

Démo des basses Dingwall au Bassclubparis le 9 mars 2015

Démo des basses Dingwall au Bassclubparis le 9 mars 2015

Le lundi 9 mars 2015 à partir de 18h aura lieu une démonstration des basses Dingwall en présence de Sheldon Dingwall lui-même ! Ce sera l’occasion de découvrir une jolie collection des basses Dingwall puisque près d’une dizaine de modèles seront exposés.

Sheldon Dingwall en profitera également pour présenter le prototype de la Combustion 4 cordes.

Côté musique, je serai en duo avec Geoffray Bachelet, à la batterie.

Le nombre de places est limité, pour réserver, prenez contact avec Jean-Michel Noir du Bass Club Paris.

En espérant vous y retrouver !

Et maintenant… Besoin d’écrire pour la suite.

Comme une immense majorité de personnes, j’ai été bouleversé par l’attentat de Charlie Hebdo. Je suis resté sans voix. « Ils ont tué Cabu ! », c’était tellement inconcevable, tellement impensable. S’attaquer à des caricaturistes, décimer un journal… Comme tout le monde, je n’étais absolument pas préparé à recevoir cette nouvelle. Et tout suite après les infos qui déboulent en masse, à toute vitesse, parfois contradictoires. Et l’infos qui semble capitale : « Ce sont des djihadistes qui ont fait ça ! ». Vertiges…

Cette violence, cette vitesse avec laquelle tout s’emballe, autant d’éléments qui d’un seul coup défie la réflexion. Comment penser ce qui arrive ? Comment ne pas se faire prendre dans un piège que je sens malgré tout bien présent. Par réflexe, je me réfugie sur les sites internet qui m’accompagnent souvent dans ma réflexion, qui m’alimentent, Arrêt sur Images, Mediapart, pour citer les principaux. J’attends désespérément un début de réflexion, une idée qui va me remettre sur les rails, quelque chose à quoi me raccrocher. Le mercredi soir je suis resté dans mon canapé à regarder la veillée proposée par Mediapart, attendant vainement que l’un ou l’autre des journalistes présents sorte la bonne phrase, celle qui me fera rebondir. Et même si je trouve plusieurs interventions particulièrement pertinentes, je termine cette émission dans le même désarroi. Il me manque quelque chose, et même si beaucoup de choses justes sont dites, elles ne comblent pas pour autant cette faille béante de la pensée qui s’est ouverte et devant laquelle je me tiens.

Et puis est apparu #JeSuisCharlie, bientôt suivi de #JeNeSuisPasCharlie. Je sens bien qu’à travers ces mots dièses c’est la même idée, le même besoin, celui de se rassembler, celui de créer des symboles pour répondre à ceux que nous avions pris en pleine tête la veille. Le besoin aussi de se positionner fortement, quitte à grossir le trait. Mais après tout comment être encore dans la demi mesure après tout ça, alors que la traque s’organise, que les révélations fusent, que les médias s’emparent de cette bête immonde pour parfois la rendre encore plus immonde. 24 heures que notre monde a basculé… On en est tous conscient d’une manière ou d’une autre, et il nous appartient d’un seul coup de découvrir un nouveau monde. Alors oui, on a besoin d’être ou ne pas être Charlie, comme une sorte de réflexe d’un groupe qui avance à tâtons, dans l’obscurité et dans un lieu inconnu…

Puis on découvre l’identité des deux tueurs. Des français qui tirent sur des français pour d’obscures raisons religieuses. Etrange… Et les raisons invoquées relèvent de concepts de droit qui n’existe pas chez nous (sauf en Alsace – Moselle). Tout ça sent l’impasse, l’incompréhension. Et puis vient la seconde prise d’otage à Paris le vendredi. Cette fois la communauté juive est visée, encore… Et j’ai beau lire tous les sites d’information valables, observer les réactions de personnalités intellectuelles de tout bord, observer le comportement des réseaux sociaux, rien ne vient m’éclairer sur le fond, sur le terrain de la pensée. J’ai finalement l’impression d’être aussi une victime des ses fous car je n’arrive pas à leur répondre, je n’arrive pas à trouver l’idée ou le concept qui me redonnera vie. Je n’ai participé à rien, ni dans les manifestations, ni sur les réseaux sociaux, je n’ai rien pour guider mes actes, pas de posture, plus d’idéal…

Arrive cette incroyable manifestation de dimanche. Je ne sais à quoi m’attendre, mais le peuple à répondu présent au delà de tous mes espoirs. On sent une immense ferveur, un pays qui semble se réveiller, renaitre. Il y a plein de belles photos sur le web, pleins de beaux témoignages. Et malgré ce beau moment, ce moment historique, je ressens toujours comme un vide… Comme ci malgré tous ces événements, toutes ces questionnements qui sont soulevés d’un coup, toutes ces réponses que chacun tente d’apporter, comme ci finalement on passer à côté de l’essentiel…

Et là je commence à comprendre ce qui me manque, je commence à mettre des mots sur ce vide qui me tétanise. C’est finalement l’absence, dans tout ce que j’ai pu lire ou entendre pendant ces cinq jours, de recherche de dépassement, de grandeur, la volonté de s’en sortir par le haut. Je prends soudainement conscience que par le passé, déjà, des hommes ont construit de grandes choses pour surmonter leurs différences, pour recréer le « vivre ensemble » dont on parle tant, pour dépasser des clivages idéologiques, des histoires de peuples avec des cultures différentes. Ainsi sur notre continent, au sortir de la seconde Guerre Mondial, des hommes ont crée l’Europe ! Et si c’était là notre salut ! Le fait de se projeter dans cette ensemble qui nous oblige à aller par delà nos différences, à nous rassembler coute que coute. Bien sûr, je sais que notre actuelle Union Européenne aura besoin de bien des adaptations, mais d’un seul coup, je prends conscience de ce que peut-être notre Europe, celle dont on me parlait lorsque j’étais enfant, pleine de promesses, celle dans laquelle j’imagine à nouveau voir grandir mes enfants, celle qui permettra d’en finir avec nos débats nationaux stériles et qui nous donnera de nouvelles responsabilités, celle d’être citoyen européen, ouvert sur les autres, ouvert sur le monde. J’ai besoin d’Europe !!!

Dans cet élan, je pense qu’une des premières choses pour raviver cette envie d’Europe, c’est de rappeler notre hymne européen : l’Hymne à la Joie de Ludvig van Beethoven. C’est de circonstance ! Et comme pour s’approprier cette Europe qui s’est éloignée un peu trop de nous, de moi, j’ai décidé de m’en faire une version, à moi, avec ma basse… Et j’invite tous les musiciens partout en Europe à faire la même chose ! Ne laissons pas cet hymne uniquement dans sa version officielle, à chacun et chacune de se l’approprier tout comme nous devons nous approprier l’Europe pour construire notre avenir, pour penser l’après 7 janvier 2015 !

Mangrove « Amalgame »

Une nouvelle vidéo est en ligne. Cette fois-ci il s’agit d’un bon vieux Hard Funk des familles (comme on disait dans les années 90). Un vrai plaisir de retrouver Guy Etienne et Fulbert Etienne, deux frères avec qui je partage ce goût, peut-être un peu désuet, pour ce style de musique du siècle dernier… La grande époque de Living Colour, Fishbone, Weapon of Choice, Extreme, TM Stevens et, en France, FFF ! Et tellement d’autres à citer, sans oublier Follenzia et Ouroub’ avec qui j’ai tenté à l’époque d’apporter ma petite pierre à l’édifice…

Il y avait tellement de bonnes choses dans cette musique : une énergie positive, une qualité instrumentale et musicale, une vraie fusion des genres et des styles. Une sorte d’idéal artistique en somme, plein de promesses… tenues, pas tenues, difficile à dire… Il est peut-être encore trop tôt pour trancher.

En attendant, ça fait simplement du bien de rejouer cette musique !

Mangrove – http://www.mangroveband.com

Guy Etienne : guitare, chant

Fulbert Etienne : batterie

Bertrand Allaume : basse

Nouvelle vidéo : Spiritus (live)

Voici une nouvelle vidéo du morceau « Spiritus » en live. L’histoire de ce morceau commence à s’allonger. Je l’avais écris dans une première version pour le 1er album de Follenzia, « Petit Hôm Baïo ». Lors de la création d’ElektricGang, j’ai décidé de reprendre ce morceau pour le faire sonner tel que je l’avais en tête depuis le début.
Ce morceau plein d’énergie restera bien sûr au répertoire live de mon projet solo !

Premier album solo !

Bertrand Allaume et Dingwall Z2

Bertrand Allaume et Dingwall Z2

Quoi de mieux que la Fête du Travail pour vous annoncer que je commence officiellement à travailler sur mon premier album solo !

Il s’agit plutôt d’un album sous mon nom avec une équipe de musiciens ainsi que des musiciens invités. Ce premier album devrait sortir à l’automne 2014 chez ICI Label. Je vous dévoilerai petit à petit ce nouveau disque.

La composition est bien avancée et les répétitions ne vont pas tarder à débuter. J’attends également l’arrivée de deux nouveaux instruments, deux nouvelles basses, qui auront a priori un rôle important dans ce nouveau disque :

– Ma nouvelle Dingwall AB1 6 cordes custom. J’en rêve depuis que je joue sur ces basses ! Après une Super J 4 cordes, une Z2 5 cordes, cette nouvelle 6 cordes me permettra de retrouver mes habitudes de bassiste 6 cordes avec la qualité et les performances sonores des basses Dingwall.

– Ma première basse acoustique Guitares Allaume. Ce sera une une basse acoustique 5 cordes fretless accordée E, A, D, G, C. L’autre particularité, et non des moindres, cette basse sera construite par mon frère Xavier qui démarre son activité de luthier !

Pour suivre l’avancé de ce projet, vous pouvez vous inscrire sur ma mailing list ou alors, rendez-vous ici même ou sur les principaux réseaux :
Mylinks_profile_page Mylinks_facebook

ICI Label fête ses 10 ans !

ICI Label fête ses 10 ans !

ICI Label fête ses 10 ans !

ICI LABEL, label picard fondé en 2004 fête cette année ses 10 ans d’existence !

Cet anniversaire nous tient particulièrement à coeur car durant cette période les choses ont bien changées et voir poindre cette date symbolique résonne comme une immense satisfaction !

Il était en effet osé de fonder un label, ici, en Picardie pour exprimer le besoin de créations que ressentaient ses 3 fondateurs, Matias MARCIPAR, Lionel RIVIÈRE et Bertrand ALLAUME. Avec le soutien de TRACES & CIE (Tracy-le-Mont, Oise), ICI LABEL a pu prendre son envol et construire petit à petit un catalogue varié et riche, à l’image des nombreux musiciens qui sont venus partager ces moments de musique.

Il était également osé de penser diffuser toutes ces oeuvres pour qu’elles touchent le plus grand nombre. Aujourd’hui les productions d’ICI LABEL sont disponibles partout grâce notamment aux plateformes de téléchargement mais également grâce à la fédération des labels indépendants (CD1D.com) dont ICI LABEL fait partie.

Il était enfin osé de penser faire percer un jour des artistes, tout en restant en dehors du système des maisons de disques traditionnelles. Mais force est de constater que des artistes d’ICI LABEL comme BELTUNER, ARNOLD ou L’ORCHESTRE BATTERIE-FANFARE DE COMPIÈGNE ont su trouver leur public en obtenant une véritable reconnaissance nationale.

10 ans plus tard, nous voici toujours pleins de projets et d’envies. Certes, le cadre dans lequel nous avons débuté a bien changé, les ventes de disques et le modèle économique que nous avons connus ont fortement évolués. Mais notre motivation demeure tournée vers les créations, les compositions et l’improvisation. Ce sont nos fondations et elles nous permettent de nous remettre sans cesse en cause et de construire notre avenir.

Si nous sommes heureux de fêter avec vous nos 10 ans, nous avons déjà la tête tournée vers les 10 prochaines années !

Retrouvez le programme des festivités :

ICI LABEL, label picard fondé en 2004 fête cette année ses 10 ans d’existence !

Cet anniversaire nous tient particulièrement à coeur car durant cette période les choses ont bien changées et voir poindre cette date symbolique résonne comme une immense satisfaction !

Il était en effet osé de fonder un label, ici, en Picardie pour exprimer le besoin de créations que ressentaient ses 3 fondateurs, Matias MARCIPAR, Lionel RIVIÈRE et Bertrand ALLAUME. Avec le soutien de TRACES & CIE (Tracy-le-Mont, Oise), ICI LABEL a pu prendre son envol et construire petit à petit un catalogue varié et riche, à l’image des nombreux musiciens qui sont venus partager ces moments de musique.

Il était également osé de penser diffuser toutes ces oeuvres pour qu’elles touchent le plus grand nombre. Aujourd’hui les productions d’ICI LABEL sont disponibles partout grâce notamment aux plateformes de téléchargement mais également grâce à la fédération des labels indépendants (CD1D.com) dont ICI LABEL fait partie.

Il était enfin osé de penser faire percer un jour des artistes, tout en restant en dehors du système des maisons de disques traditionnelles. Mais force est de constater que des artistes d’ICI LABEL comme BELTUNER, ARNOLD ou L’ORCHESTRE BATTERIE-FANFARE DE COMPIÈGNE ont su trouver leur public en obtenant une véritable reconnaissance nationale.

10 ans plus tard, nous voici toujours pleins de projets et d’envies. Certes, le cadre dans lequel nous avons débuté a bien changé, les ventes de disques et le modèle économique que nous avons connus ont fortement évolués. Mais notre motivation demeure tournée vers les créations, les compositions et l’improvisation. Ce sont nos fondations et elles nous permettent de nous remettre sans cesse en cause et de construire notre avenir.

Si nous sommes heureux de fêter avec vous nos 10 ans, nous avons déjà la tête tournée vers les 10 prochaines années !

Retrouvez le programme des festivités : http://www.traces-et-cie.org/actu-10ans-ici-label.htm

www.ici-label.com